l’inflation des jeux retrogaming pour PC (en poids !) (Màj le 17/10/20)

Aujourd’hui, après de nombreuses années à être abandonnés par leurs détenteurs respectifs, les droits et propriétés intellectuelles sur les vieux jeux vidéo sont de nouveaux au centre de beaucoup de discussions.

Si émuler sur tous les supports imaginables est devenu aussi facile que de se curer joyeusement la narine droite, les argumentations autour du “copier c’est voler” et du “copier c’est préserver” tournent et retournent les ambiances de soirée aussi bien qu’une tentative de définir le “vivre ensemble”.

Donc, quand on décide d’être un bon citoyen (ou un mouton, selon le point de vue), il est agréable de savoir qu’on peut se tourner vers tout un ensemble de compilations officielles fournies par les maisons d’éditions de l’époque à un prix prohibitif sur sa console Next-Gen ou mieux, sur son PC.

Et c’est là que le bas blesse…

La plupart des jeux retro 8 et 16 bits (hors NeoGeo) pèsent moins d’1 Méga Octet de données et les plus petits pèsent seulement 4 Ko.

Hors, les compilations d’une dizaine de ses jeux pèsent souvent plus de 700 Mo ! Alors qu’est-ce qu’il y a dedans?

Pour le cas de la Contra Anniversary Collection, on y trouve les 2 épisodes NES en 3 versions (500ko l’ensemble), idem pour les 3 versions SNES (2,2Mo l’ensemble), les 4 versions GameBoy (135Ko l’ensemble) et les 2 Versions Megadrive (2,6Mo l’ensemble); le tout pour un total inférieur à 6Mo sur 770Mo de fichiers d’installation !

Ok , l’installateur contient directX 9 (93Mo), cette compil propose des options de jeux en ligne et de récompenses… il y a aussi un superbe pdf contenant les modes d’emplois et des articles sur les jeux présentés. Mais merde, il y a 600 Mo de trop !

Sans être un grand développeur, chez Konami ils sont censés être bons, ils installent quoi dans cet espace? un mineur de bitcoin?
Et rebelote pour la Castlevania Collection… même gabégie de place. (oui, j’utilise gabégie en 2020…)

Pour un revival des vieilles consoles où chaque bit comptait, l’hommage est quand même pitoyable.

J’ai l’air de m’enflammer un brin mais je possède aussi une compilation “Konami Collectors Series Castlevania & Contra” qui a plus de 10 ans et qui contient notamment les trois Castlevania NES ainsi que les deux épisodes de Contra.
Il n’y a pas de jeu en réseau ni de fioritures à la con et donc le tout ne pèse que 5,5Mo !

La plus grosse compil que j’ai découverte est la “Samourai Shodown Legacy Collection” qui pèse près de 11 Go sur le disque dur… mais pour celle-là on constate vite qu’elle est remplie de plus de 2000 documents et entrevues vidéo de qualité.
Cette fois on a donc pour notre argent et pour notre espace sur le HDD.
En plus c’est uniquement sur ce support qu’on peut jouer à “SAMURAI SHODOWN V PERFECT”, l’ultime version de SamSho5.

Pour ce qui est des compil de Mega Man (Rock Man pour les japanophiles…) on commence cool avec Mega Man Legacy Collection et ses 400 Mo pour passer à 3,7 Go dès Mega Man Legacy Collection 2 pour peu que l’on charge les DLC !

Là encore, on essaie de nous justifier cette explosion avec des nouveaux modes de jeux, de nouveaux niveaux… et le passage aux versions 16 bits (ah, ok…) Je reste circonspect…

Je sais que j’ai désormais l’âge d’être en mode “vieux con” permanent mais rappelez-vous que je suis né à une époque où l’arrivée des premiers jeux NES en 40 ko était une révolution et que malgré cela les programmeurs de l’époque usaient de toutes les astuces possibles pour gratter des octets.

Aussi je m’insurge quand je vois une dépense de stockage 10000 fois supérieure pour le même résultat.

C’était le coup de gueule de Matsilent…

@+++++

 

Rajout du 17/10/2020 :

Aujourd’hui, j’ai téléchargé sur Steam “Sonic 2” parce qu’il vient de passer en gratuit pendant l’opération “Go SEGA”… 501 Mégas sur le disque dur!!!

Maintenant, pour chaque jeu Megadrive, Steam vous fait charger l’interface de la compilation “Megadrive Classics” avec présentation d’une chambre d’ado en 3D où chaque jeu acheté par la suite se rangera dans la bibliothèque.

Résultat, c’est lourd, c’est long (plusieurs splash-screens interminables, ordi qui rame, etc…), c’est de la MERDE !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :