Juil 18

Mini bartop, un joueur, à rénover…

Nous sommes habituellement partenaires, pour de sombres raisons familiales, avec une crêperie japonaise dîte « Ko-Ishi » située 25 rue sainte à Marseille 6ème arrondissement (publicité gratuite pour les mêmes sombres raisons familiales…).

Équipé depuis 2 ans d’une mini-bartop faîte main, rachetée à l’ami d’un ami, le patron nous a fait savoir récemment qu’elle montrait des signes de fatigue, voire d’agonie.

Nous vous présentons ici le début des investigations et des travaux.

Les constatations

Tout d’abord, lors de nos essais nous avons constaté que la machine tournait sur la base d’un PC équipé d’un Pentium4 avec une carte vidéo AGP 512mo sous une version modifiée de Windows XP avec le front-end « maximus arcade ».

Malheureusement, il ne faut souvent pas plus d’une ou deux minutes pour que l’image et le son disparaissent.

Après avoir appliqué les premiers soins habituels tels que renouvellement de la pâte thermique pour le CPU et pour le GPU ainsi que remplacement de la pile du BIOS et du disque dur… Même punition… Ça plante avec arrêt net au bout de deux minutes.

Nous prenons la décision qui s’impose quand il faut aller vite (une dead Line surprise étant tombée), nous allons l’équiper en Raspberry Pi 3 et nous utiliserons notre distribution préférée : Recalbox !

On attaque le soft

Pour ce qui est de l’installation de Recalbox, comme nous avons dans cette borne un écran 4/3 en résolution 1280×1024 nous allons modifier plusieurs fichiers :
– le fichier de config.txt qui se trouve à la racine de la carte SD en remplaçant les deux lignes hdmi_group=1 et hdmi_mode=1 par hdmi_group=2 et hdmi_mode=35
– le fichier recalbox.conf qui se trouve dans le dossier « system » de la partition « share » de la carte SD  en remplaçant global.videomode=CEA 1 HDMI par global.videomode=DMT 35 HDMI.

Nous reviendrons sur le fichier recalbox.conf quand la borne sera finie pour couper Kodi (dont on n’a rien à foutre sur une borne) et empêcher n’importe qui d’activer les touches de fonction en la mettant en mode bartop.
Pour cela on modifie les lignes suivantes:
kodi.enabled=1 par kodi.enabled=0
system.es.menu=default par system.es.menu=bartop

 

Un peu de hard

Pour alimenter le système en électricité, on va souder sur la prise inclue dans la paroi amovible du fond de notre borne (une C14 avec interrupteur et fusible), une multiprise carrée avec des prises 2 et 3 broches pour pouvoir agencer les branchements du pi+écran+hauts parleurs.

Il suffit de couper la prise de terre de la multiprise et de souder les fils sur les broches correspondantes de la prise C14.

Pour ce qui est du son, nous avons remplacé les hauts parleurs USB (qui n’étaient pilotés que par Windows) par une vieille paire de hauts parleurs pour PC dont nous avons ôté la plasturgie pour ne garder que le circuit d’amplification, les hauts parleurs et la prise jack stéréo.

Pour l’affichage, nous avons utilisé un adaptateur HDMI vers VGA tout simple.

Voici donc tout notre nouveau barda intégré dans la machine :

Un peu de renfort (un peu, beaucoup !…)

Bien que nous n’ayons pas pu prendre toutes les photos voulues, sachez qu’il a fallut drastiquement renforcer la borne car elle n’a originalement pas été conçue pour être déplacée souvent ni avoir une utilisation intensive.

La borne était plus que branlante, le fond se déformait en la déplaçant, aussi nous avons placé une grande planche d’aggloméré sous l’intégralité du fond ainsi que des patins en gomme pour empêcher qu’elle ne glisse avec les mouvements du joueur.

Nous avons également placé deux tasseaux de bois blanc (bien visibles sur la photo précédente) dans le sens de la largeur pour maintenir les parois latérales qui n’étaient tenues que par la façade de l’écran et le fond amovible (quand il était là…)

D’ailleurs, un des tasseaux de bois blanc sert aussi de support à l’écran qui au départ tenait sur deux vis à bois enfoncées à moitié dans les tasseaux obliques qui faisaient office de rails pour le moniteur… Franchement, 2,5 kilos sur deux vis, c’était un peu trop cheap et trop risqué pour nous…

Nous avons posé d’autres renforts (tasseaux, équerres, etc…) et nous rappelons à tous que le MDF ou « medium » est un faux bois fabriqué en « poussière de carton compressé »… Il est donc INTERDIT de visser dans le travers du bois sinon on risque un feuilletage et la destruction de l’endroit ou on a vissé.

Les panneaux de plexiglas à l’avant de la machine n’étaient tenus que par les boutons d’arcade et ils se décollaient quand les joueurs transpiraient, nous les avons percés et vissés.
La liaison entre les deux panneaux était assurée par du ruban adhésif toilé (!?!?!) qui partait en morceaux et que nous avons remplacé par une cornière en PVC vissée aussi.

Le bézel était fait en adhésif toilé côté joueur ce qui fait que beaucoup n’avaient pu s’empêcher de le gratter (il y a des gens qui grattent tous les autocollants et tout ce qui dépasse… c’est comme ça…) et nous l’avons refait et positionné côté intérieur de la protection plexiglas de l’écran.

Et finalement…

Tadam !

It’s alive !… Alive !

On a aussi créé une marquise (ou « marquee » pour les anglophiles/anglophones) au nom du restaurant, d’ailleurs on voit bien le nom sur la photo (PUB !!! 2ème couche.)

Voilà, demain cette borne reprendra sa place… n’hésitez pas à passer au restaurant pour y jouer.

@+++++

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :