Recyclage d’un vieil iCade défectueux

L’iCade de chez Ion. Le haut de ce petit bartop est sur charnière, permettant d’insérer la tablette par le haut, cette dernière étant maintenue par une pince juste au dessus des boutons.

Bonjour. Il y a quelques semaines, un pote me donnait gracieusement un iCade de chez ion dont le module Bluetooth était hors service. Le principe était de connecter sans fil un iPad 1 ou 2 à un stick et des boutons d’arcade, puis de télécharger 3 app compatibles afin de profiter notamment  d’une anthologie atari 2600.

Je voyais tout de suite le potentiel de ce mini pseudo-bartop, et je m’empressais de commander des câbles neufs et un interpréteur USB chez Ali le rapide.

Je démontais la bête et brochais le tout avec mes câbles neufs (cosses de 4.8mm). mon joystick arcade se terminait désormais par une belle fiche USB et non plus par un connecteur propriétaire à la noix.

 

Ce qui est appréciable,  avec les interpréteurs USB, c’est qu’il n’y a pas besoin de pilotes sur Windaube. Ils sont directement reconnus comme des sticks arcade et opérationnels. Le test avec joytester le montre bien sur la photographie.

Le bartop faisait vide à l’arrière,  le seul fond disponible était 4cm en retrait pour accueillir l’iPad. Je virais donc la pince “soutien iPad” et je rebouchais le trou occasionné par son départ.

J’ai dû faire quelques modifications: Avancer le fond de 4cm, et refermer l’arrière avec une façade de tiroir noir. Je me constituais donc un double fond qui me permettrait de fixer, et de dissimuler,  un raspberry pi 3B et une interface d’écran lcd.

Fond avancé de 4cm avec tracé de l’écran 10 pouces commandé pour l’occasion. Perçage nécessaire pour faire passer la nappe de l’écran au dos et pouvoir visser sa carte interface.

Façade de tiroir

Planche coupée à la dimension et vissée. Ça fait tout de même plus propre que le grand vide de l’original.

 

Positionnement de l’interface et test de bon fonctionnement. La nappe dorée de l’écran sort en dessous de la carte

Récupération d’un mini câble HDMI ultra plat de 20cm, au premier plan, afin de ne pas avoir une bobine de 2km enroulée dans la caisse. Un autre, plus long, va servir pour le test.

Ecran collé. Petit test de fonctionnement avec une recalbox dans le pi3B+ de mon MegaPi Case.

Positionnement du raspberry pi, câblage du futur bouton ON/OFF/RESET  (fils bleu et blanc qui pendouillent sur la gauche)

Du coup, les écrans lcd utra plats n’embarquent pas de haut-parleurs. La récupération, sur un vieux pc portable, de la barre de son m’a conduite à commander un petit ampli chez nos amis chinois . J’ai préparé mon câblage en attendant la réception de cet ampli 5W à 1.25 balles port compris.

Préparation de la sortie audio Jack 3.5mm, de l’alimentation ampli par l’USB du pi, puis connexion provisoire des haut-parleurs avec connecteurs rapides Wago, et enfin pose de la barre de son (en dessous des wago gris et orange).

Il est vrai que le volume de la recalbox à 100% est un peu faible sur de petits hp de pcs sans ampli, mais j’en avais marre d’avoir une borne muette. Le faible son qui sort est déjà correct pour une utilisation domestique dans une ambiance sonore réduite. Et cela me permet d’en profiter en attendant la réception du reliquat de matériel.

Le petit ampli en question pas encore reçu

Et voilà !

Contrairement à ma borne Donkey Kong “home made”, j’ai gagné en temps car le panel, et les 3/4 de la caisse étaient déjà faits,  j’ai cependant galéré sur le positionnement de l’écran car ce dernier, de 10.1 pouces affichables, fait 1 cm de trop pour être inséré dans l’iCade !?#, et l’affichage en portrait est impossible à réaliser sans une connaissance approfondie de Recalbox et de Linux que je n’ai pas… Ma seule solution était d’avancer le fond, de cacher le pourtour argenté de l’écran par du scotch toilé noir. Le résultat est assez propre et fonctionnel. Faut juste faire un peu attention à l’écran pendant le démontage, mais c’est pas tous les jours non plus.

Un petit scan des autocollants existants, puis une impression sur A4 autocollant, et ça fait tout de suite mieux.

Le voici quasi-fini.

Sinon, je n’ai pas eu  à  ventiler mon montage, malgré la présence du double-fond, car je n’ai pas fermé le bas de l’iCade par une planche.  J’ai aussi posé 4 pieds en plastique d’ameublement à visser, surélevant légèrement l’iCade,  le rabat du haut sur charnière est lui aussi légèrement ajouré, permettant une bonne circulation d’air.

Petite amélioration du week-end : Ajout d’une rallonge passe-paroi USB pour permettre le branchement d’un second pad, ou d’un clavier, au Pi sans avoir à ouvrir la borne. Ajout d’un bouton RESET branché au Pi sur GPIO3 pin 5 et 6, et paramétré en RESET en appui court et ON/OFF en appui long.

A bientôt.

1 Commentaire

  1. Un petit coucou pour vous dire que j’ai enfin reçu mon petit ampli, retenu en otage depuis de nombreuses semaines au port autonome de  Marseille à cause des grèves… Je suis très content du résultat, et je n’ alimente le tout QU’ AVEC le Raspberry Pi. A la manière de l’équipage d’Apollo 13, je devais chasser les mili-ampères superflues afin de m’éviter plusieurs blocs alims, ou un hub usb alimenté à l’intérieur de mon bartop.   :-/ J’alimente l’interface écran et l’écran (par le truchement de la première) depuis un USB du pi, mais aussi la barre de son et l’ampli avec un second. Il y a aussi le stick et les boutons connectés à un troisième port usb du pi. Le quatrième port étant extériorisé sur le côté du Bartop pour une manette supplémentaire ou un clavier. Avec l’alim 3A de mon pi 3B+, tout “tient” miraculeusement sans que le Pi ne détecte d’ anomalie d’alimentation (apparition d’un petit éclair jaune en haut à droite de l’écran). Je suis passé très près de l’incident en tentant de connecter à l’ampli des haut-parleurs de pc un peu plus puissants. Cela a eu pour effet de faire “boucler” le pi sur son écran de démarrage “arc en ciel” sans qu’il ne parvienne vraiment à démarrer… Je me suis donc ravisé et ai remis ma mini barre de son d’un vieil ordinateur portable.  

    Mes soucis principaux étaient le prix du matériel necessaire à cette réhabilitation, mais aussi la possibilité de tout intégrer dans ce bartop. Et puis ses dimensions “entre deux” sont peu communes 220mm*190mm*350mm. De quoi avoir sa borne dans un petit appart 😉

    A très bientôt.  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :