Mai 05

Faîtes votre Retro Game avec GAME SALAD !

Qui n’a jamais rêvé de faire, de créer « son jeu ».

crbst_Logo_20Gamesalad

 

Tous, nous avons révé de changer des éléments de décor ou des personnages dans nos jeux préférés.

Oui mais voilà, programmer c’est dur, dessiner en pixel-art c’est dur, faire des règles amusantes c’est dur !

Heureusement, grâce à la débauche de puissance des ordinateurs d’aujourd’hui, plusieurs sites et sociétés nous promettent de pouvoir créer nos propres jeux « sans une ligne de code ».

Certains vont du 100% gratuit à l’abonnement annuel coûtant un demi-SMIC selon que l’on veut développer son jeu pour les ordis de salon, les smartphones ou le web.

Aujourd’hui nous testons GAMESALAD CREATOR du site gamesalad.com sur Mac et PC !

 

1- le laïus commercial que vous aurez sur le site mais qu’on répète quand même…

Game Salad permet de créer des jeux en ajoutant des fonctions, des comportements, des contrôles, par simple glisser-déposer…

On imbrique des blocs les uns au dessus des autres ou les uns dans les autres en utilisant des outils déjà prêts qu’il suffit d’adapter par l’ajout de quelques chiffres.

Le logiciel est fourni avec plusieurs projets types tels un  niveau de jeu de plateforme, un casse brique, un pong,un asteroïd… et bien d’autres dont on peut dépioter la construction à loisir pour s’en inspirer.

Cerise sur la tarte aux quetches: les jeux créés seront publiables en HTML5 sur le site de Gamesalad « gratuitement » et ce dès la version gratuite !!!!

La version payante permet de créer des jeux pour iOS (iPhone et iPad), pour Androïd, et pour Mac OSX en plus de jeux HTML5 que l’on peut aussi vendre sur le site !!!

 

2-la première impression qui claque et vous rend ivre de bonheur…

L’interface de Gamesalad Creator est limpide bien qu’en langue anglaise uniquement.crbst_Capture_20d_E2_80_99_C3_A9cran_20player

En haut à gauche, on trouve les objets que l’on veut animer, comme les sprites des héros ou des ennemis, ainsi que les éléments du décor.

En dessous, on trouve les différentes fonctions que l’on va glisser dans la fenêtre de droite pour créer la magie du jeu.

Pour l’exemple j’ai pris le modèle de jeu de plateforme fourni et je l’ai adapté avec un sprite de Mario.

crbst_Capture_20d_E2_80_99_C3_A9cran_20scene

En seulement 20 minutes on obtient un moustachu qui saute, ramasse des objets et rebondi sur les ennemis après avoir cassé des blocs en sautant… le bonheur…

 

 

 

3-la claque qui vous ramène sur terre avant la chute…

Gamesalad permet à chaque instant de tester ses créations avec la fonction Preview et c’est beau, c’est vif, c’est magnifique… on se dit qu’on va devenir un KillerDevelopper et sortir le nouveau SONIC !!!!

Ensuite, on tente la fonction WebPreview car après tout on essaie de faire un jeu qui tourne dans un navigateur; et là c’est le drame !

Le logiciel plante 4 fois sur 5 et quand la prévisualisation fonctionne le résultat est lent, lent, si lent… les commandes répondent avec deux secondes de retard, c’est injouable !

On utilise le bouton « Publish » pour publier son jeu sur le site de gamesalad et voir ce que ça donne en vrai, même sentence : les contrôles sont lents et pourris, les comportements des objets ou ennemis ne sont plus les mêmes… une totale catastrophe.

pour preuve voici le jeu une fois publié :


Croyez-moi, quand je l’essayais dans l’interface du logiciel sur mon ordi c’était hyper rapide, précis et souple…

On saute sur le forum des utilisateurs pour voir ce qui se dit à ce sujet et on constate que  tout le monde est dans la même panade.

La seule réponse des modérateurs de Gamesalad est la suivante : c’est normal que sur ordi le jeu soit bon car on dispose d’une grande puissance alors que dans un navigateur web on en a beaucoup moins…. A certaines réponses évasives on se demande si ils connaissent leur produit.

 

4-la solution 

En fait bien que Gamesalad propose un générateur de particules (pour par exemple les flammes des torches dans mon jeu test) il ne faut pas l’utiliser pour les jeux en HTML5 car il est bien trop gourmand. Une fois les torches enlevées ou remplacées par des images en PNG, plus de problèmes.

Seulement, certains comportements sont à revoir car ils diffèrents entre le logiciel de création et le HTML5. Par exemple j’avais programmé un saut sur la tête qui tue les ennemis ainsi qu’ une caisse rose qui se brise si on la casse par en dessous et force est de constater que la caisse ne se brise pas et que les ennemis restent là, quoi qu’il arrive. J’ai refait mon moteur de collision 5 fois et rien n’y fait…

 

5-le verdict

Pour ceux qui veulent créer en HTML5 des jeux simples et les partager gratuitement alors Gamesalad est fait pour eux.

Par contre pour développer un jeu à vendre pour ordinateur ou pour smartphone il faudra alors payer 299$ par an pour la licence, plus payer le compte développeur de chez  Apple pour faire un jeu iPhone/iPad, plus encore la licence de l’Androïd Market.

La société qui édite ce logiciel vend du rêve et le vend très cher ! Beaucoup ont acheté la licence en pensant faire fortune sur l’Appstore et sur l’Android Market et ils se sont plantés car les fonctions proposées ne tournent que sur les plus récents smartphones.et encore…

La prochaine fois nous testerons GameMaker sur Mac et PC, sur le papier il semble aussi bon voire meilleur et surtout bien moins cher !

alors à bientôt….

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :