Créer des Overlays Vectrex de remplacement très voisins des vrais, et pour le quart du prix.

Mon overlay de remplacement home-made en situation

Bonjour,

Ayant enfin été récupérer ma Vectrex sur Gap, j’ai commandé quelques cartouches en loose, et je me suis heurté au prix démesuré accordé à ces transparents en plastique agrémentant légèrement la monochromitude des graphismes de cette console.

J’ai commencé par trouver des packs d’overlays de remplacement testés ici-même par Blondin il y a quelques temps mais je me rangeais au même avis que lui, trouvant ceux de remplacement un peu fades pour 79 balles les 23…

J’examinais avec attention les photos de Blondin, et me rendais compte de la différence notable entre les originaux et ceux de remplacement : Une surcouche blanche opacifiante, à certains endroits, afin d’accentuer certaines couleurs du transparent, moins éclairées par la lumière émanant du tube cathodique.

Fort de cela, je continuais  ma quête de l’overlay home-made parfait…

Je décidais d’acheter, pour 20 balles les 50, des transparents imprimables pour imprimante à jet d’encre,  et j’y imprimais des Overlays manquants, tel le très prisé Minestorm avoisinant les 50 balles à lui tout seul sur la « baie ». :-/

Trouvant mes transparents pas assez rigides, je les plastifiais à chaud et les découpais.
J’obtenais ainsi un résultat analogue en tous points aux overlays de remplacements dénichés par notre ami Blondin.

Ayant un reste de feuilles de papier A4 autocollant, utilisé pour mes étiquettes de cartouches Atari 2600,  je me demandais comment l’utiliser pour mes overlays… Il me vint l’idée d’isoler, je crois que cela s’appelle, les couches alpha de mes scans d’overlay trouvés sur la toile. J’obtenais ainsi tous les traits noirs séparant les couleurs, toutes les inscriptions de copyright, et surtout des zones à découper finement au cutter.

Je finissais par obtenir une dentelle de décalcomanies à apposer avec précaution au dos de mes overlays customs. Je désolidarisais la couche autocollante et son papier de protection, mes ongles de guitariste ont fortement aidé, et j’appliquais mes autocollants au dos de chaque overlay.

Feuille des couches alpha  posée sur mon clavier

 

Scramble et MineStorm terminés

Le résultat est plus qu’acceptable, le travail a duré… un certain temps, et j’ai mis à genoux un jeu de cartouches noir et couleurs pour imprimantes HP, mais je suis encore bien loin des tarifs « astrominaux » (merci Yves Pujol) pratiqués sur la toile pour des overlays originaux d’occasion.

On voit bien, sur MineStorm, que le cadre jaune ressort d’avantage ainsi que le titre et les deux cadres Player 1 et 2.

Mon premier essai fut Scramble, et l’on peut voir ci-dessous que j’ai collé ma dentelle trop bas, cumulé à des défauts de découpe, occasionnant ainsi quelques manques de fond blanc par endroits. J’ai mis cette dernière photo pour vous montrer une sorte d’avant-après.

Overlay Scramble à reprendre

Ici vous remarquerez que j’ai comblé mes manques de blanc opacifiant avec du blanc correcteur sur Scramble. Une crise de flémingite aiguë m’a valu de réaliser entièrement le dos de Star Trek (Star Ship) au blanc correcteur, et cela donne un résultat plutôt pas mal.

Scramble est terminé, et la couche blanche est visible partout où elle doit.

 

J’espère vous avoir aidés, surtout si vous avez cette console emblématique d’une époque, chère au feu, et dont le succès commercial n’a pas été au rendez-vous.

A bientôt.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :