Août 13

Une NES alimentée en USB !!!

Alimentation-Super-NESQuand l’adaptateur secteur de votre NES est H.S, il est aisé de le remplacer par une version compatible à peu de frais (2€50 à 8€) ou avec une version « authentique » à beaucoup plus cher (20€).

 

Mais que faire quand c’est le circuit d’alimentation interne à la console qui est mort ?

Bah oui… vous avez changé l’adaptateur secteur 3 fois… vérifié sur votre SNES toute proche que ELLE, elle s’allume… et il ne vous reste qu’à vous rendre à l’évidence : le circuit d’alimentation est mort !

Heureusement comme vous savez démonter votre NES (car vous avez bien sûr regardé et adoré notre vidéo sur le sujet) tout n’est pas perdu !

Dans le même temps vous allez devoir changer la sortie vidéo car elle fait partie intégrante du bloc alim. Elle sera remplacée par deux prises RCA au lieu du cable propriétaire hors de prix.

1 – virer l’alimentation

convertisseur1

 

Il faut retirer les quatre amas de soudure qui servent à fixer l’alim.

Ensuite il faut dessouder les 5 points alignés.

Avec une pompe à dessouder ça vient tout seul…

 

 

2 – cabler la carte mère pour les nouveaux branchements

Il nous faut repérer les fils selon le plan suivant en s’occupant d’abord des fils rouges et du fil noir.convertisseur4
Le fil noir correspond à la masse, il est préférable de le souder sur la carte là où elle est le plus facile à atteindre, c’est à dire à la place d’un des quatre gros amas de soudure précédemment ôtés.
Le fil rouge se soude sur le plot de droite, il s’agit de l’arrivée du courant. Il est nécessaire de faire un pont entre les deux plots précédents pour que la console puisse démarrer en pressant le bouton power.
Le fil bleu correspond à la sortie audio mono, le jaune à la sortie vidéo composite (on y reviendra à l’étape 4).

IMG_20140812_171357Pour le moment ça ressemble à ceci :

(notez la présence d’une résistance rajoutée sur le plot vidéo… on y reviendra aussi à l’étape 4).

 

 

3 – Préparer une prise USB femelle carrée

Il nous faut acheter ou récupérer sur une imprimante H.S un connecteur USB femelle comportant de préférence un pas de vis pour le fixer plus facilement.
Ensuite il faut cabler les plots 1 et 4 avec respectivement le rouge et le noir; les deux autres plots ne nous serviront pas.

USB pinout

Voici comment fixer cette prise en utilisant les trous dans la coque que le retrait de l’alimentation a laissé libre.

IMG_20140813_163241IMG_20140813_163256

 

 

 

 

 

 

Il ne nous reste plus qu’à brancher un cable USB et un chargeur qui donne du 7,5V et 1Ampère, ce qui est la norme la plus courante (attention certains chargeurs ne donnent que du 5V).

Ce voltage peut sembler léger au regard de ce qui était écrit sur le chargeur officiel, à savoir 9V et 1,3A… disons que chez Nintendo on aimait utiliser des moteurs atomiques pour faire tourner des 4L.
En effet, non seulement l’arrivée extérieure de courant demandait du 9V mais en interne le courant était monté à 12,5V pour être redescendu ensuite à 7V et 0,7A… le tout pour vous aider à vous chauffer les mains en hiver au dessus de votre console.

4 – installer les prises RCA

Au préalable il faut retirer la résistance notée 510 sur la carte mère de la NES et la remplacer par une résistance 47ohms.

Il faut percer la coque et installer un rail de prises RCA Vidéo et Audio mono (prises jaune et blanche).
SCART-Plug

Pour l’exemple nous avons pris un adaptateur RCA-Péritel que nous avons démonté pour récupérer les prises RCA.

Les plots qui correspondent à la masse doivent être branchés au fil noir.
Le plot positif de l’audio doit être reliée au fil bleu.
Le plot positif de la vidéo doit être reliée au fil jaune après avoir soudé une résistance de 47ohms.
IMG_20140812_171342

 

 

 

 

 

5 – Voilà !!!!

Il ne reste plus qu’à tout remonter pour tester… Tadam !!!

Une NES qui re-fonctionne, qui consomme moins, qui chauffe moins, qui se branche plus facilement et avec une meilleure image sur la TV…. et tout ça pour un investissement de 5€ !

IMG_20140813_163853

Un grand merci au site NES MOD pour la partie tableau de cablage, la partie USB (voltage et montage) étant une pure création Gamers Du Grenier.

 

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • José on 29 décembre 2015 at 22 h 10 min
    • Répondre

    Çela fontionne impecable! L’image est bien meilleure et la console ne chauffe pas. Pour etre plus simpliste, j’ai branché directement les fils des prises RCA et chargeur dedans. Pour le chargeur j’ai opté pour 5,25V/1A et on peut y aller pendant des heures et des jours que ça marche. Pour les résistances (47ohms et 100 ohms) j’ai fait pareille. L’image est magnifique, rien a voir avec l’ancienne Scart. Bravo pour le tuto!!!

    • Julien on 24 mars 2016 at 20 h 27 min
    • Répondre

    Super tutoriel ! Je vais le mettre en pratique ce weekend. Juste pour être sûr, il faut juste une résistance de 47 ? Car je vois dans le commentaire précédent qu’on parle de deux résistances. Egalement, à quoi sert votre fil vert sur votre photo à l’étape 3 ? Merci encore pour votre travail !

    1. Pour les résistances , j’utilise deux fois 47ohms… cependant on peut varier la valeur de la deuxième selon l’intensité de couleur (saturation) souhaitée (100ohms c’est quand même limite mais ça passe, 75 ohms correspond à ce qu’on trouve en sortie sur beaucoup de famiclones)…

      Le fil vert sur la photo de l’étape 3 est en fait le fil « jaune » , sur les autres photos je l’ai colorisé en jaune pour bien signifier qu’il portait le signal vidéo composite. Désolé pour la méprise occasionnée.

    • Julien on 27 mars 2016 at 21 h 48 min
    • Répondre

    Tout s’explique ! Merci 🙂

    Alors par contre, je me rends compte une fois terminé, que je n’ai pas de chageur 7,5 v/1A, ce n’est pas si courant que ça, car tout ceux que j’ai sont du 5v /1A. Est-ce que ça peut suffire ou c’est vraiment top juste ?
    Merci encore !

    1. J’ai utilisé un chargeur 7,5V 1A la première fois mais le plus facile à trouver c’est un 5V 2A (en théorie un 5V 1A suffit mais sur certaines cartes c’est léger pour la stabilité de l’affichage).

      En fait, ce que fait le circuit d’alim de la NES c’est de restituer à la carte mère un courant de 5V à partir d’un courant de 9V 1,3A.
      On doit donc fournir un ampérage au moins égal aux besoins du circuit, si on dépasse ce n’est pas grave car le circuit ne consomme que la puissance nécessaire.

    • Julien on 28 mars 2016 at 17 h 04 min
    • Répondre

    c’est nickel, l’image est superbe ! Et j’ai pu récupérer ma nes qui avait une alim instable. Encore bravo !

    • Jack on 23 octobre 2016 at 22 h 18 min
    • Répondre

    Mais… La Super Nintendo pal est en RGB sur peritel ?! Non ? La on sort du composite !

    1. Je vais te répondre en quatre points :

      1 – Cet article traite de la NES et pas de la Super NES.

      2 – Toutes les NES du monde… TOUTES !!!!!!! sortent un signal composite à partir de la puce graphique (PAL ou NTSC). Il n’existe pas de sortie RGB native à partir de la puce graphique. Ceci est valable pour la FAMICOM également.

      3 – Pour la France, dont le standart était le SECAM et non le PAL comme dans les autres pays d’Europe, Nintendo a rajouté un circuit additionnel qui découpe le signal PAL composite natif et le transforme en RGB (en le dégradant une fois de plus comme à chaque fois qu’on transforme un signal en un autre) afin de ne pas avoir à fabriquer une troisième variante de la carte mère de la NES juste pour la France.

      4 – Ressortir le signal composite PAL d’origine permet de gagner une étape de modification du signal et donc gagner en qualité d’image. Il existe aussi un montage qui permet de faire sortir le signal composite par la prise péritel si on ne veut pas modifier l’aspect de sa NES et garder le cable Péritel mais il est plus ardu à mettre en oeuvre. Mod Composite Peritel – Obsolete Tears

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :