Sep 13

Puces, linkers, boot CDs, switchs de zone, l’avis de GDG !

IMG_20140711_105842Pendant longtemps, trouver un matériel permettant de jouer avec sa console en utilisant autre chose que des cartouches originales a juste été considéré comme de la contrefaçon.

Hors, qu’il s’agisse d’émulation ou de matériels comme le super ufo pro 8 dont nous vous avons parlé dans un article précédent, il nous semblait clair chez GDG qu’une mise à plat sur nos positions s’imposait.

 

 

Tout travail mérite salaire

Il nous semble indéniable pendant la première partie de la vie d’une console (mise en vente, période d’exploitation puis déclin pendant la cohabitation avec la génération suivante) que les matériels de type puces, linkers, boot CDs, etc… portent un coup aux rentrées financières des fabricants, des éditeurs, et surtout des créateurs.

Seulement voilà, ici on traite de retro-gaming, de oldies… cela veut dire que le matériel n’est plus disponible à la vente dans les circuits officiels.
L’argent et les dividendes attendus par les fabricants ont déjà été encaissés depuis longtemps et surtout les supports originaux n’existent presque plus.

crbst_Capture_20d_E2_80_99_C3_A9cran_202012-11-10_20_C3_A0_2014_28_46

Je fais volontairement abstraction des énièmes versions WiiWare, PSN, XBLA, etc… des Mario et Sonic que nous avons tous déjà payés X fois sur les anciens supports et qu’on nous revend « online » à prix d’or en communiquant sur le « si c’est de nouveau disponible par un canal officiel, ça redevient de la piraterie de faire autrement ! » (je vais vomir…)

Bienvenue dans l’ère de la préservation et du système « D »

En effet, le matériel vieillit, tombe en panne, meurt…
Les télés LCD ne permettent plus les jeux de tir…
Les CDs originaux sont rayés ou opacifiés…
Les cartouches s’effritent, les condensateurs se gonflent ou sèchent…
Les cassettes se démagnétisent…

…et surtout, nos parents, détenteurs des garages ou caves dans lesquelles nous avions pensé préserver nos souvenirs de jeunesse, ont souvent crû bon de donner/vendre/jeter nos plus précieux trésors en pensant « faire du vide parce ça prend de la place tout ça ! »

Aujourd’hui, plusieurs initiatives comme le site « MO5.com » ou l’association « Les Arts Associés » tentent de rassembler toutes ces oldies pour les conserver et les faire connaître au public. Cependant, entre la difficulté de retrouver certains titres ou consoles et la valeur de rachat qui s’envole par effet de mode et spéculation, la tâche devient ardue.
Quand à laisser « toucher » certains modèles à un public peu soigneux ou mal informé, on en vient à y réfléchir à deux fois… un comble !

Alors que nous reste-t-il ? l’émulation? oui, pour le contenu… non, pour le gameplay original… ou du moins pas pour tous.
Des consoles trafiquées avec des supports multi-zones et multi-jeux ? oui, pour le contenu… et oui, pour le gameplay !

En effet, rendre les consoles « open » permet de restreindre le champ de recherche des versions, transformer les consoles RF en console compatibles PERITEL ou RCA permet de les faire tourner sur des écrans modernes, utiliser des linkers permet de ne pas transporter 500 cartouches rares sur des expos et les laisser à l’abri dans des caisses adaptées.

Pirates au grand coeur

pirate2N’oubliez-pas un cas qui devrait faire école : il y a quelques années, les bureaux et entrepots de la société TAITO ont brulé… rien n’avait été sauvegardé ni archivé… et ce sont les « pirates » (je dirais plutôt des collectionneurs avisés jugés hâtivement comme trop zélés) qui ont redonné à cette société les sources perdus qu’ils avaient stockés dans leurs disques durs et ce sont ces mêmes « pirates » qui ont restitué les plans et modes d’emplois des bornes, consoles et jeux de ce fabricant/éditeur/développeur.

Voilà, l’avis exprimé ici n’engage que moi et GDG mais je termine par cette petite anecdote :
il y a deux mois nous avons été contactés par un possesseur de borne MK2 qui était en panique car les sprites des joueurs ne s’affichaient plus ou étaient extrèmement déformés.
Nous avons réparé sa carte mère en changeant deux eproms qui étaient défectueuses et que nous avons reprogrammées avec les fichiers que nous avons récupéré dans une installation de « MAME »… à bon entendeur…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :