Mai 03

There is « Tough » and there is « NES Tough » ! (il y a ce qui rude…et il y a ce qui est rude comme la NES !)

kungfuboxln2Pour ceux qui ont un certain vécu ludique, il y a souvent une tentation de dire : « c’était mieux avant ! »

Beaucoup de youtubeurs célèbres ont démontré avec un succès incontestable (AVGN, Joueur du Grenier, Nostalgia Critic, Usul et tant d’autres…) que c’était surtout « plus dur avant! ».

Penchons nous ensemble sur une époque ou les jeux vidéos n’étaient pas aussi présent dans les chaumières qu’aujourd’hui.

Tout d’abord, mille excuses pour ceux qui pensaient qu’on allait parler que de la NES… en réalité c’est d’arcade que nous allons causer ici mais n’allons pas trop vite et développons un peu, on va y revenir à notre NES…

Aujourd’hui

Aujourd’hui il existe toujours un débat sur le thème « c’était mieux/plus dur avant ! » sur les consoles modernes et les PCs.
Ce débat porte notamment sur les FPS où à une lointaine époque il fallait se concentrer sur sa sécurité et courir après les réserves de médikits alors que de nos jours se planquer quelques dizaines de secondes permet de régénérer sa vie (bravo pour le réalisme !).
En même temps, ayant quelques expériences avec les armes à feu IRL, je ne garantie pas qu’un gilet pare-balles puisse encaisser 2 chargeurs de kalash avant de pouvoir ressentir un dégat; comme quoi on cherche du réalisme si on veut bien.

Avant

Connaissez-vous le jeu Kung-fu Master ? (c’est une fausse question, on baisse les doigts svp…)

118124212562Ce jeu sorti au Japon en 1984 sous le titre Spartan X est un des jeux les plus convertis/adaptés sur la pléthore de supports disponibles à l’époque.
Pour ma part j’y jouais simultanément sur arcade au bar de ma tante et chez moi sur mon Amstrad CPC6128 (R.I.P. je t’aime !).Kung-Fu Master (1986)(US Gold)[a]

Sur mon ordi, j’ai vite développé un certain talent qui me mena à la fin du jeu.

Sur arcade , je séchais lamentablement…

Ce jeu n’a pas de continue, pas de check-point entre les niveaux, la barre de vie se vide d’un tiers au moindre choc, les assaillants de base sont hyper nombreux, les boss ont une difficulté aléatoire…

Impossible de progresser malgré les crédits infinis que me validait mon oncle.

L’Argent ?!?

118124212559« Malgré les crédits infinis », la voilà la solution !

Les jeux d’arcades sont là pour rapporter de l’argent à ceux qui les fabriquent, plus c’est dur et plus le joueur envoie la thune !
Pour continuer à gagner de l’argent sans lasser les moins bons joueurs, il suffisait de créer un autre jeu avant qu’ils n’abandonnent la machine, leur donnant de nouveau de l’espoir de prouver leur valeur.

En réalité, le niveau d’accomplissement d’un joueur dépendait avant tout de la mise de départ que son portefeuille lui permettait.

Et la NES, alors ?

Le jeu a existé bien sûr sur NES où il était très dur comme d’autres jeux tels « ghosts’n’goblins » lui aussi adapté de l’arcade.Kung-Fu-3-

Mais pourquoi plus dur sur NES qu’ailleurs ?

Il faut se rappeler que par rapport à la concurrence qui tentait de créer un jeu vidéo « domestique » notamment dirigé par les limitations techniques de leurs sytèmes, Nintendo essayait d’imposer la NES comme l’arcade à la maison.

Les programmeurs qui portaient les jeux gardaient donc le même gameplay et la même difficulté bien qu’il n’y ait plus besoin de faire cracher les pièces une à une puisque le jeu était payé en une fois.
Il a fallut plusieurs années pour que la NES crée à son tour un jeu vidéo au gameplay « domestique », jusqu’à en devenir le fer de lance.

So because « there is Tough, and there is Arcade Tough ! » we can say : « there is Tough, and there is NES Tough ! ».

(Donc, parce que « il y a ce qui rude…et il y a ce qui est rude comme l’Arcade ! » nous pouvons dire « il y a ce qui rude…et il y a ce qui est rude comme la NES ! »)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :