Mai 12

PokeFami DX – le clone rétro portable

Sans_20titre10Fin 2011, la société Swapmagic 3 a décidé de commercialiser une console super nintendo portable en utilisant le même chipset que la vraie machine.

L’appareil est pourvu d’un slot où l’on peut insérer les cartouches originales des différentes régions (super nintendo, super nes, super famicom).

La boîte, le prix, les accesssoires …

La boîte de la Pokéfami  DX est d’aspect quelconque (une photo de la console avec des indications). Elle est fournie avec un transfo US uniquement compatible 110 V, (prévoir un adaptateur 110/220 V), un câble AV et un port d’extension permettant de brancher deux manettes super nintendo.

Au niveau du poids, elle pèse 320 g ; la batterie est de 1800 mAh.

Avant de jouer, je vous conseille d’effectuer une charge complète de la batterie, comptez 3 heures, sinon la machine ne s’allume pas.

Sans_20titre20Sans_20titre30

 

Prise en main (ergonomie) et Design

Concernant la prise en main, elle est plutôt bonne, elle tient bien dans les mains lorsqu’on joue.

Le design de la machine est sommaire, rien d’exceptionnel, elle est grise, les touches que ce soit la croix directionnelle, les boutons ou molette volume sont de couleur bleue.

Elle est mastoc, donne l’impression d’être du plastique embouti. On repassera  pour la finition et le design (on est très loin des machines officielles de Nintendo).

Ecran, touches et son

Avec un écran de 3,5 pouces, on reprochera sa petitesse surtout quand on la compare à un écran de PSP ou de Ds, le constructeur aurait pu nous proposer autre chose (vu l’évolution  technologique et la baisse des prix dans ce domaine).

L’avantage sur la Pokéfami DX est la possibilité de contrôler la luminosité via un bouton, très utile lorsqu’on joue en extérieur.

Ensuite, la qualité de l’écran est moyenne, un léger flouté sur les jeux entraîne un manque de netteté. Les graphismes  ressortent de manière terne.

Au niveau de la croix directionnelle et des touches, tout répond immédiatement, pas de souci à se faire, on retrouve avec plaisir les boutons classiques d’une super nintendo (A, B, X, Y, L, R, Start, Select). On y trouve également une prise jack pour casque audio/sortie AV, une prise pour charger la batterie et une molette de réglage son située sur la tranche inférieure.

Gros point noir pour le son, il est de très mauvaise qualité et, quand on pousse le volume à fond de profonds grésillements  se font entendre. La connectique AV pallie un peu ce souci en proposant un son stéréo  en passant par la TV.

Sans_20titre40

Sans_20titre5

 

 

 

 

Compatibilité selon les régions et test avec Retroport (adaptateur lisant les jeux nes)

La pokéfami a une bonne compatibilité avec les jeux Super Nintendo – SNES – SFC.
En effet, l’émulation est de bonne qualité.

Pour réaliser ce test, j’ai d’abord utilisé les jeux Street fighter 2 et Super Adventure Island (super famicom)

Sur ces 2 titres, pas de ralentissement… eh oui, on est en 60 Hertz et c’est appréciable notamment pour les jeux de baston (combats plus rapides et personnages moins écrasés). Par contre, je ne sais pas si cela vient de la cartouche ou de la machine, les musiques ont tendance à accélérer.

Sans_20titre6

Puis j’ai continué avec Mortal Kombat et Nba jam (Super Nintendo)

Toujours une bonne émulation, jeux plus lent sur les 2 titres. Version PAL.

Sans_20titre7

Ensuite j’ai poursuivi avec Out of this World version SNES (Another World en français, gros titre lors de la sortie sur ordinateur).

Titre bien converti sur console, l’aventure est au rendez-vous et que dire de sa difficulté légendaire.

Le jeu a présenté quelques bugs, apparition de lignes et non reconnaissance de la cartouche au premier essai.

Si vous voulez pousser l’expérience plus loin, il est possible de jouer aux jeux Nes et Megadrive/Genesis. Pour cela, il va falloir débourser une trentaine d’euros à chaque fois pour acheter l’adaptateur adéquat : Retrogen pour les cartouches Megadrive/Genesis et Retroport pour les jeux Nes.

Je me suis procuré un Retroport et j’ai effectué un test sur 2 titres : Super Mario bros 3 et Tortues Ninja 1 : impressionnant le rendu, pas de ralentissements que ce soit du son ou de l’image, une bonne surprise.

Sans_20titre8

Transfert sur TV

Le passage du mode portable en console de salon se fait grâce à un câble AV. Le son sortant de cette connectique permet la restitution du son stéréo.

Test effectué avec une TV SONY BRAVIA 66 cm, HD READY : Image un peu pixellisée due à la sortie AV et également aux écrans plats nouvelle génération HD. Le câble sert juste à transférer l’image, pas de lissage, ni amélioration du graphisme.

Sans_20titre9

Sans_20titre100

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soucis rencontrés

Au cours de mes différents tests, j’ai pu remarquer divers problèmes sur la Pokéfami comme des lignes apparaissant pendant le jeu ou encore (et là c’est plus énervant) la non-reconnaissance de la cartouche.

Je m’explique sur ce point, après avoir inséré la cartouche dans le port de la machine, j’allume et là rien écran blanc. Je m’y reprends à quatre reprises et, enfin le jeu est reconnu par la console.

Sur Super Adventure island ou Tortues ninja sur Nes, tendance à planter lorsqu’on bouge trop la machine(ou si on tire trop sur la manette).

Impossibilité d’utiliser la console avec le chargeur branché.

Conclusion :

La Pokéfami DX, vu le prix, est intéressante d’un point de vue compatibilité et prise en main.

On lui reprochera cependant un écran qui aurait mérité de gagner en netteté et un son avec un haut parleur de meilleure qualité.

Sur une échelle de 5, je mettrai une note de 3/5.

J’aurai tendance à vous orienter vers des machines dites open source telles que la GP2X WIZ de Gamepark, machine plus compacte, qui émule notamment la super nintendo de manière prodigieuse sans temps de latence, ni de boot. Malheureusement, elle ne dispose pas de connectique permettant de jouer sur une TV ni de port cartouche.

Bon vent et à très bientôt.

Kenesawa

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :