NESMaker : putain, ça marche !!!

YYYEEESSS!!!!

Je suis en pleine réalisation du tutoriel du module « aventure » pour réaliser des « Legend Of Zelda-like » et même si ça semble ridicule : j’ai un putain d’écran avec un personnage animé qui répond à la manette et qui circule entre les objets que j’ai implantés et ça me fait sauter comme un cabri dans mon salon !

Je vous avais promis des news, voici un résumé de mon début d’aventure « NESMaker ».

Si on parle franchement, la seule galère que j’ai eu fut un blocage de mes licences suite à un reformatage de mon PC qui a fait croire au logiciel que je tentais d’installer ma licence sur un 3ème PC en faux-cul.

Il m’a fallut une petite semaine d’échanges de mails avec le support technique pour faire annuler mes précédentes installations et vider les logs de connections sur leur serveur.

J’ai donc bien compris la leçon : chaque licence ne peut être implantée que sur 2 PCs en simultané, point-barre !

Heureusement, la situation s’est débloquée juste avant que j’attente à mes jours car ce truc est addictif au possible…

Sinon pour en revenir au logiciel proprement dit : suivez les tutoriaux !!!

La moitié des entrées sont vraiment facilement compréhensibles mais il y a des astuces cachées qu’on ne peut deviner seul.

Même si on nous apprend à réaliser les graphismes par nous mêmes, toute une banque cohérente de graphismes clé en main est fournie pour vous dégrossir et créer votre jeu, votre scénario, votre gameplay.

Pour ceux qui se sentent une âme de graphiste ou qui récupèrent des bitmaps sur le net, NESMaker fournit un éditeur d’image qui vous permettra de convertir vos graphismes et adapter vos couleurs à la palette NES.

En revanche, côté musique il faudra vous mettre au logiciel FamiTracker qui seul vous rendra des fichiers exploitables. Les développeurs ont laissé entendre qu’il y aura plus tard un éditeur de musique ou au moins d’effets sonores intégré dans leur esprit « clé en main ».

En attendant la suite, voici une petite capture d’écran de mon ninja perdu dans la forêt :

Ma fille se propose de me créer des personnages et j’avoue qu’elle est à fond dedans, par contre si vous vous sentez une âme de compositeur 8 bits, contactez-nous.

@+++++

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :