Le neo-retrogaming, faire du neuf pour du vieux !

Depuis quelques années, les grands enfants frustrés que nous étions ayant atteint la quarantaine et plus, les jeux rétros ont connu un regain d’intérêt puisque pour certains nous pouvions enfin nous les acheter !

Dans le même temps, toute une vague de nouveaux jeux destinés aux vielles machines sont apparus; certains programmés par des amateurs de toujours et d’autres par de nouveaux venus sur la scène du “homebrew”.

Comment s’y retrouver ?

Dans le tas nous pouvons distinguer plusieurs catégories principales :

– les copycat, ou les jeux qui repompent à l’infini les principes de grands jeux existants mais que tout joueur d’époque a dit un jour :”quand je serai grand, je programmerai moi-même mon “Mario, Sonic, Zelda, etc…” (il existe plein de kits de développement “grand public” qui simplifient la tâche comme NesMaker…)

– les nouveautés aux principes de jeux issus de cerveaux malades mais géniaux sur lesquels les éditeurs mainstream n’auraient jamais misé par peur de l’échec commercial. La plupart de ces jeux ont un gameplay issus des limitations hardware du support que les jeunes programmeurs découvrent (quand on a que 8, 16 ou 40ko il faut être inventif).

– les “de-make” qui sont l’opposé des “re-make”, c’est à dire : des jeux initialement sortis sur des supports plus modernes  et qui sont portés sur des consoles plus anciennes par des groupes de fans

(par exemple les jeux Final Fantasy VII et Resident Evil   qui on été “de-make” de la Playstation à la NES).

 

-les jeux que je classe ironiquement sous l’appellation “re-make équitables” qui sont des portages HD de vieux jeux pixellisés mais qui ne changent pas un poil de fion au jeu d’origine.
Je vous enjoins à regarder 4 de ces exemples dans  cette vidéo de la chaîne “old-school is beautiful”.

– les opportunistes : ceux qui créent des cartouches qui tournent artificiellement sur des vieux hardware mais qui exécutent des cartouches survitaminées au CHIPs multicore pour vendre leur jeu une petite fortune comme toutes les nouvelles productions NEO-GEO qui sont des jeux Dreamcast basés sur du code PC (mais non, ce n’est pas une attaque… non j’ai pas les boules… non, vraiment…). En fait je ne devrais pas m’emballer comme ça car après tout, c’est déjà ce que faisait StarFox (StarWing en Europe) en n’utilisant la SNES que comme simple source de courant électrique vu que c’est le Super-FX qui faisait tout !

Et si on n’a plus nos vraies vieilles consoles ?

Pour supporter ces jeux (retro ou neo-retro), les moyens se multiplient avec en plus de la classique émulation ou sur Raspberry Pi:

-les rééditions de consoles en version HD (plus ou moins officielles) permettant d’utiliser nos anciennes cartouches (et nos everdrives…)

-les rééditions de consoles en version HD et miniaturisées mais avec un catalogue fermé. (Notez qu’à chaque fois il n’a pas fallut attendre plus de quelques jours pour quelques hacks sortent et permettent d’ajouter de nouveaux jeux et fonctionnalités.)

Et si on cherche juste des vieilles sensations ?

Il y a pléthore de jeux au look retro sur les plateformes actuelles et certains savent jouer sur plusieurs ambiances comme “The Messenger” ou  “Bloodstained, Curse of the Moon”…

L’esthétique  entre deux mondes y rejoint le gameplay à l’ancienne pour le bonheur de tous et surtout sur nos PCs et consoles modernes.

Le site “Sens Critique” a fait une liste de 126 jeux Neo-Retro dont beaucoup vous sont certainement connus, on y retrouve bien évidemment le fameux “Super Meat Boy”.

Si vous me  permettez un avis , évitez les reboots car peu savent avancer tout en gardant le “sel” de l’original mis à part “WonderBoy, The Dragon’s Trap” qui sublime le genre.

Et si on concluait ?

Ok, il ne me reste donc plus qu’à attendre vos avis, commentaires et compléments…

@+++++

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :