Batocera VS Recalbox – On en est où ?

Il y a déjà quelques mois nous vous avions parlé du fork (ligne de vie séparée) de la distribution linux « Recalbox » qui s’appelle « Batocera ».

Cette distribution menée par un des plus anciens développeurs de chez Recalbox peut sembler visuellement identique puisque fonctionnant avec le front-end « Emulation Station » mais elle diffère dans ses entrailles et a amené très tôt des changements (pas tous forcément bons, d’ailleurs…) qui souvent furent repris par l’équipe « Recalbox » restante.
Honnêtement, on ne sait pas qui a raison dans l’embrouille mais on assiste quand même à un concours de KIKALAPLUGROSSE et de KIKOPIKI!

Notons dans le désordre des innovations Batocera: le flashage d’une image « .gz » au lieu d’une copie de dossier à la racine de la carte SD (sur Raspberry Pi), la DreamCast sur Pi, le portage sur support x86 (PC), la possibilité d’utiliser un stockage externe, la possibilité de s’auto-cloner, etc…

Vu comme ça, on pourrait se dire que ce sont eux les meilleurs mais quand le développeur de Batocera claque dans son forum que le Web-Manager qui permet de gérer à distance son Pi n’est qu’une grosse faille de sécurité et que personne ne s’en sert… et que donc il l’a enlevé !!! VA TE XXXXXXX XXXXX !!!

OK, j’ai crié et j’ai invectivé fortement de manière injurieuse… mais tout l’intérêt d’une distribution comme batocera ou recalbox (oui, j’ai viré les majuscules) par rapport à une retropie à la con (je n’aime pas car trop de menus et trop de coulisses apparentes tuent la magie), c’est d’être abordable sans codage ni utilitaire rébarbatifs pour le néophyte.
C’était la force de ces distributions de pouvoir se passer de clavier filaire pour les installer et de putty pour réécrire les fichiers de configuration….

Truc sympa avec Batocera : des overlays bien propres et bien classes sont dispos pour toutes les consoles. En revanche, sous MAME ou FBA avec les overlays activés, les jeux verticaux (en 3/4) apparaissent en 4/3 et donc sont horriblement déformés dans le sens horizontal.

Dernière merdouille que le développeur essaie de corriger : le scrapper intégré (le logiciel qui va récupérer les jacquettes de jeux et leur description) ne marche plus… va comprendre, Charles…

A part ça, Batocera (tiens, la majuscule est revenue?) démarre bien plus vite que Recalbox car il y a moins d’effets « paillettes » et on revient sur de l’efficacité brute.

De plus , à ce jour, c’est la seule distribution (5.20) qui gère le Raspberry Pi 3b+ en version stable ! et ça c’est la cerise sur la tarte aux quetches !

Pour beaucoup d’acquéreurs de Pi 3b+ c’est donc une bouffée d’air.

Si vous avez une Recalbox il vous suffit de récupérer le contenu de votre dossier « roms » et de le fusionner avec celui de batocera, par contre pour les bios il va falloir en chercher d’autres car ceux nécessaires sont légèrement différents.

Voilà pour notre test qui s’oriente plus du côté de l’utilisateur que du technicien.

Nous allons poursuivre les essais et nous vous disons….

@++++++

(2 commentaires)

    • Rémi on 2 juillet 2019 at 1 h 22 min
    • Répondre

    Je te trouve bien dur avec Batocera – les insultes (mêmes masquées) n’apportent rien et la version Batocera 5.22 m’a fait définitivement migrer de Recalbox – le scraper est réparé, et la compatibilité avec les thèmes EmulationStation Retropie est top!

    1. J’adore Batocera dont le fondateur est un grand de l’émulation sur Pi mais quand une idée est mauvaise, elle est mauvaise; supprimer la gestion web me semble une hérésie au dernier degré.
      Certains s’en passent mais le but étant de faciliter la vie de l’utilisateur c’est pour moi une décision incompréhensible masquée par une excuse à la noix (faille de sécurité, car c’est vrai que dans un monde où personne ne change l’admin de windows, protéger son Pi d’émulation est vital…)
      Après j’ai mis en place Batocera sur de multiples configurations qui tournent au poil mais cette aiguille qui sort de la botte de foin me pique fortement les fesses.
      Et puis je suis juste chiant…

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :